Slavery: tabou cassé / broken taboo

Si vous êtes à Niamey le vendredi 14 décembre, ne manquez pas le concert de Sage Soldat ‘Slavery: Tabou cassé’ qui utilise le rap pour alimenter reflexions engagées au tour des droits de l’homme et les survivances de l’esclavage. Au concert Sage Soldat, membre de l’équipe LESLAN, lancera sa nouvelle chanson inspirée par sa recherche et son rôle de principal organisateur de l’exposition LESLAN.

If you are in Niamey on Friday 14 December do not miss Sage Soldat’s concert ‘Slavery: Tabou cassé’ that uses rap to rise awareness on human rights and the survivals of slavery. AT the concert Sage Soldat, a member of the LESLAN Team, will launch his new song inspired by his research activities and his leading role in the installation of the LESLAN exhibition.

Yacouba_LESLAN_concert_affiche

Communiqué LESLAN lancé le 3 décembre/ LESLAN’s communiqué is announced on 3 December

Le communiqué LESLAN a été annoncée publiquement par le secrétaire général de Timidria, Ali Bouzou, lors de l’événement du 3 décembre en présence du BIT, des autorités de l’état et du public de la ville de Niamey.

The communiqué LESLAN was announced publicly by the secretary general of Timidria, Ali Bouzou, during the event of December 3 in the presence of the ILO, the authority of the state and the public of the city of Niamey.

2 décembre: Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage / International Day for the Abolition of Slavery

Demain, mardi 3 décembre, Timidria organise un forum sur le site de l’exposition LESLAN à l’IRSH (campus de l’Université Abdou Moumouni) pour célébrer le 2 décembre, Journée internationale de l’abolition de l’esclavage, et réfléchir sur les héritages et les survivances de l’esclavage et les façons de l’éradiquer.

Tomorrow, Tuesday 3 December, Timidria organises a forum at the site of the LESLAN exhibition at IRSH (Abdou Moumouni University campus) to celebrate 2 December, International Day for the abolition of slavery, reflect on the legacies and survivals of slavery today and on the ways to eradicate it.

Invite_3Dec2019

Coup d’œil à l’exposition LESLAN / Glimpse of the LESLAN exhibition

L’ouverture de l’exposition à l’IRSH a rassemblé des activistes anti-esclavage et des membres de base de la société civile nigérienne, des chercheurs et universitaires, des artistes, des hommes politiques et des autorités publiques. Pour un aperçu de l’exposition et de l’ouverture, cliquez ici.

The opening of the exhibition at the IRSH brought together anti-slavery activists and grassroots members of Niger’s civil society, researchers and academics, artists, politicians and public authorities. For a glimpse of the exhibition and the opening, click here.

_U3A7474
African abolitionists: Ilguilas Weila, Agali Agalher, Biram Dah Abeid (left to right)
_U3A7697
Hadijatou Mani et Dame Alhousna de Zangon Abolo reconnaissent leurs photos et celles de leurs amies dans le poster réalisé par Apsatou Bagaya.

Ouverture de l’exposition / Exhibition opening

L’exposition «Les legs de l’esclavage au Niger» a été lancée mardi 5 novembre à l’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH) dans le campus universitaire de Niamey, avec le co-parrainage du Ministère de la Justice et du Ministère de la Renaissance Culturelle. Ont participé à cet événement Mme Hadijatou Mani Koraou, Mme Fadimata (‘Fodi’) Mohamed, une vingtaine de membres de base qui ont soit connu l’esclavage dans leur vie ou ont été victimes de discrimination sur la base de l’ascendance servile, les autorités de l’État, certains des principaux abolitionnistes d’Afrique de l’Ouest, y compris l’Hon. Biram Dah Abeid, Président de l’IRA Mauritanie, M. Ibrahim Ag Idbaltanat et Mme Rhaishatou Wallet de Temedt Mali, M. Alkoa Madjiera Ngar de ARED Chad, des représentants de l’Ambassade Américaine au Niger, de nombreux membres de Timidria et de toute l’équipe du projet LESLAN, et de nombreux enseignants chercheurs et étudiants de l’Université Abdou Moumouni. À cette occasion, Djibo Moussa Boubacar (1er prix), Apsatou Bagaya (2e prix) et Abdoulaye Yabilan (3e prix) ont reçu les prix du concours LESLAN pour la meilleure œuvre d’art sur le thème de l’esclavage. Toutes les œuvres d’art sont exposées lors de l’exposition, qui reste ouverte jusqu’au 21 décembre.

The exhibition ‘Legacies of Slavery in Niger’ was launched on Tuesday 5 November at the Institute of Research in the Humanities in the University campus of Niamey, under the auspices of the Ministry of Justice and the Ministry of Cultural Rennaissance. Participants to this event included Mme Hadijatou Mani Koraou, Mme Fadimata (‘Fodi’) Mohamed, about 20 grassroots members who experienced enslavement or discrimination based on slave descent, state authorities, some of the main abolitionists in West Africa, including the Hon. Biram Dah Abeid President of IRA Mauritania, Mr Ibrahim Ag Idbaltanat and Mme Rhaishatou Wallet of Temedt Mali, Mr Alkoa Madjiera Ngar of ARED Chad, representatives of the US Embassy in Niger, many members of Timidria, all the LESLAN Project team, and numerous researchers and students of Abdou Moumouni University. On this occasion three prizes for the LESLAN competition for the best art work on the theme of slavery were awarded to Djibo Moussa Boubacar (1st prize), Apsatou Bagaya (2nd prize), and Abdoulaye Yabilan (3rd prize). All the works of art are exhibited at the exhibition, which remains open until 21 December.

L’équipe LESLAN prépare l’exposition/ The LESLAN team is setting up the exhibition

Avec quelques jours de retard, l’exposition de LESLAN ouvrira bientôt. Le ‘Dream Team’ Yacouba (‘M Marteau’), Apsatou (‘Mme Niveau’), Hamissou (‘M Ordinateur’), Kiara (‘La Reine Elizabeth’) et Robin (‘M Buddy’) sont au travail.

With a few days of delay, LESLAN’s exhibition will open soon. The ‘Dream Team’ Yacouba (‘Mr Hammer’), Apsatou (‘Ms Level’), Hamissou (‘Mr Computer’), Kiara (‘Queen Elizabeth’) and Robin (‘Mr Buddy’) are setting it up.

 

L’exposition LESLAN ouvrira le 21 octobre / LESLAN exhibition to open on 21 October

L’exposition du projet LESLAN «Legs de l’esclavage au Niger» ouvrira bientôt à l’IRSH dans le campus de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Une table ronde pour discuter de l’exposition et de son thème aura lieu le 5 novembre. Cliquez ici pour lire l’annonce et la note conceptuelle de la table ronde. Le programme final de la table ronde sera affiché sur ce site Web plus près de la date.

The exhibition of the LESLAN Project ‘Legacies of Slavery in Niger’ will open soon at the IRISH in the campus of Xiamen Abdou Moumouni University. A Round Table to discuss the exhibition and its theme will take place on 5 November. Click here to read the announcement and concept note of the Round Table. A final programme will be posted on this web-site closer to the date.

LESLAN-affiche exposition-finale-Facebook

Les artistes nigériens abordent le thème de l’esclavage/ Nigérien artists approach the theme of slavery.

L’équipe du projet LESLAN remercie les artistes du Niger d’avoir intégré le problème de l’esclavage dans leur travail. Alors que nous attendons toujours la décision du jury sur les trois lauréats, nous avons décidé que tous les finalistes verront leur travail exposé à l’exposition qui commencera plus tard cet octobre à l’IRSH. (Placez le curseur sur l’oeuvre pour voir le nom de l’artiste). Ce prix bénéficie d’une subvention de l’Institute of Global Innovation de l’Université de Birmingham.

The LESLAN Project Team thanks Niger’s artists for engaging the problem of slavery in their work. While we are still waiting for the jury’s decision on the three winners, we decided that all the finalists will see their work exhibited at the exhibition starting this October at the IRSH. (Put the cursor on the art-work to see the name of the artist). This prize was made possible thanks to a grant of the Institute of Global Innovation of the University of Birmingham.

LESLAN: concertation et débat public avec les participants à sa recherche/ LESLAN: consultation and public debate with grassroots research participants.

Le 11 septembre, le projet LESLAN a organisé deux événements: le matin, il a tenu une consultation avec des représentants des populations qui ont été intervieweés dans le cadre de ses recherches dans sept régions du pays (ces representants avaient été victimes de l’esclavage ou de la discrimination fondée sur l’ascendance servile). À cette occasion, l’équipe LESLAN a présenté et discuté les conclusions préliminaires du projet et a recueilli les réactions de tous les participants. Dans l’après-midi, la participation a été ouverte aux représentants d’institutions publiques nationales (ministère de la Justice, Comité national des droits de l’homme (CNDH), Taskforce anti-esclavage) et d’organisations internationales (BIT) dans un forum public permettant aux participants de faire entendre leurs soucis et doléances. L’événement a été rapporté dans le journal national du soir sur Tele Sahel.

On 11 September the LESLAN Project organized two events: in the morning it held a closed-door consultation with representatives from the grassroots participants who have been interviewed for its research in 7 country regions (all of whom had either experienced slavery or discrimination based on slave descent). On this occasion the LESLAN team presented and discussed the preliminary findings of the project and collected feedback from all particpants. In the afternoon, the event opened the doors to representatives of national public institutions (the Ministry of Justice, tne National Committee for Human Rights, the Anti-slavery Taskforce) and international organizations (the ILO) in a public forum that enabled the voices of the participants to be heard. The event was reported in the evening national news programme on Tele Sahel.