Un concert contre l’esclavage / A concert against slavery

(English text below)

LESLAN a la chance de compter un chanteur et rappeur de renommée dans son équipe: c’est Yacouba Ibrahim Oumarou, nom d’art Sage Soldat. Sage Soldat s’engage à mettre sa musique au service de la société. Il écrit des chansons engagées politiquement qui inspirent les gens, en particulier les jeunes en Afrique, à lutter contre l’injustice. Sage (comme nous l’appelons dans l’équipe LESLAN) a tenu un concert contre l’esclavage à l’auditorium principal de la Place AB de l’Université Abdou Moumouni de Niamey le 23 décembre.

Le concert, qui a été reporté pour respecter les jours de deuil national institués par le président en mémoire des 71 soldats nigériens décédés lors de l’attentat terroriste d’Inates, était dédié aux défunts.

Lors du concert, Sage a lancé son nouveau rap composé dans le cadre de LESLAN. Nous pensons à la chanson de Sage contre l’esclavage comme un hymne du projet, qui survivra au projet et continuera à dénoncer l’esclavage et à rappeler à ceux qui sont confrontés à ses legs dans leur vie quotidienne, au Niger, qu’ils peuvent et doivent « stand up for their rights » (défendre leurs droits).

Cliquez ici pour écouter le rap ‘Slavery’

English text

LESLAN is lucky to count an established singer and rapper in its team: it’s Yacouba Ibrahim Oumarou, art name Sage Soldat. Sage Soldat is committed to put his music at the service of society. He writes politically engaged songs that inspire people, especially young people in Africa and in the world, to fight against injustice. Sage (as we all call him in the LESLAN Team) held a concert against slavery at the main auditorium in the Square AB of the University Abdou Moumouni of Niamey on 23 December. The concert, which was postponed to respect the days of national mourning established by the President in memory of the 71 Nigerien soldiers who lost their lives at the terrorist attack of Inates, was dedicated to the deceased. At the concert, Sage launched his new rap composed in the context of LESLAN. We think of Sage’s song against slavery as an hymn of the project, which will outlive the project and continue calling for the end of slavery and reminding those who are faced with its legacies in their daily life, in Niger, that they can and should ‘stand up for their rights’.

Click here to listen to the rap ‘Slavery’